Recherche avancée

AMBITIONNANT, AMBITIONNANTE [ɑ̃bisjɔnɑ̃, ɑ̃bisjɔnɑ̃t]
adj.

  

Région. (En parlant de qqch., souvent dans pas ambitionnant). Encourageant, stimulant, intéressant.

 ennimant, ennimante.

J’ai été, il n’y pas bien longtemps, avec un des [sic] mes amis chez elle, et tu comprends bien qu’après avoir mangé un bon verre de liche-crem, on a commencé une petite partie de cartes et pendant que l’on s’excitait à ce jeu si ambitionnant, elle nous a passé chacun un bon petit verre de bière en palette. 1906, Le Canard, Montréal, 2 juin, p. 6.

Mais il y a des gens qui ne se préoccupent que d’une chose, c’est que l’argent rentre, comment, peu leur importe!… D’autres avec un égoïsme inconséquent sautent avec l’apreté [sic] des oiseaux de proie sur le gain de leur [sic] fils et ne leur laisseront pas un vingt-cinq cents pour leurs menus plaisirs. Ce n’est guère ambitionnant de travailler toute une semaine et de ne pouvoir avoir le plaisir d’entendre tinter quelques pièces dans sa poche! 1916, Le Monde ouvrier, Montréal, 7 octobre, p. 1.

Et d’abord, quel rôle joue le professeur laïque dans une école dont la direction est confiée à une congrégation religieuse? La reponse [sic] à cette question est vite trouvée. Le rôle du professeur laïque dans ces écoles n’a rien de bien compliqué, rien de bien « ambitionnant », rien de bien stimulant; tout y est calculé pour que le professeur laïque n’y brille pas trop; pour cela on le tient dans les basses classes, dans les classes de bébés où il finit par s’ennuyer, se dégoûter et quitter l’enseignement. 1918, Le Clairon, Saint-Hyacinthe, 31 octobre, p. [1].

La boisson était plutôt rare; il n’y avait pas de soulons comme à c’t’heure. Il n’y avait de la boisson qu’à Chicoutimi; c’était pas ambitionnant de descendre à Chicoutimi pour aller en chercher. 1934, Roberval (Lac-Saint-Jean-Ouest), dans Saguenayensia, vol. 11, no 4, 1969, p. 96.

Aller virer à l’île Verte, vous savez, pour chercher une charge de patates à l’île Verte, traverser le fleuve, et puis, double chargement de poisson, fallait faire ça sans arrêter, ça fait que ça venait fatigant énormément, vous savez, mais tout de même, tellement que c’est ambitionnant, il n’y a pas de cesse, vous savez, là? 1963, Isle-aux-Coudres (Charlevoix-Ouest), AFEUL, P. Perrault 533 (âge de l’informateur : n. d.).

Je te dis que c’est pas ambitionnant de ramasser des fraises avec toi : tu les manges à mesure. 1987, Château-Richer (Montmorency 1), Fichier lexical du Trésor de la langue française au Québec (enq.).

Histoire

Depuis 1906; de ambitionner (sens I.1).

Dernière révision : mai 2024
Trésor de la langue française au Québec. (2024). Ambitionnant, ambitionnante. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/ambitionnant-ambitionnante