Recherche avancée

AMANDE [amɑ̃d]
n. et adj. invar.

1

Vieilli Amande brûlée, grillée, pralinée.

2006, Mararie, Amandes brûlées [photo], CC BY_SA 2.0, Wikimedia Commons. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Br%C3%A4nda_mandlar.jpg

Samedi dernier, on nous a demandé de meilleures qualités de Bonbons; pour satisfaire aux demandes, nous vendrons, demain, ce qu’il y a de mieux en fait d’amandes à la crème, amandes brûlées, caramels […]. 1895, La Presse, Montréal, 30 mai, p. 3 (annonce).

Pour faire des amandes brûlées avec des cacahuètes (peanuts) ou, des amandes douces, vous n’avez qu’à étendre peanuts et amandes sur une tôle dans le fourneau et à laisser cuire à chaleur modérée. Vous les retournez de temps à autre. 1941, Le Soleil, Québec, 7 décembre, p. 6.

Barres-blocs [/] Barres à 25 ¢. Lait Jersey – Virginia – Noix Jersey – Amandes brûlées – Chocolat foncé. 1970, La Presse, Montréal, 14 octobre, cahier 1, p. 16 (annonce).

Une vendeuse perd patience avec moi, je ne sais pas ce que c’est qu’une praline, qu’une dragée, elle croit que je me paie sa tête! Pour moi, ce bonbon, c’est une amande brûlée1998, J. Forest, Chronologie du québécois, p. 319.

2

adj. D’une couleur qui rappelle le beige pâle de l’amande.

 n. m. Cette couleur.

Un beau amande.

Rem.1. Employé notamment en parlant de la couleur d’appareils électroménagers et de meubles (p. ex. recouverts de mélamine). 2. En parlant d’une couleur, le mot amande a cours également en français de France mais pour désigner une sorte de vert (p. ex. dans vert amande).

(n.) Les couleurs, les plus en faveur, cette saison, sont : amande, lavende [sic], et gris ardoise; à ces couleurs il faut ajouter toute la gamme des bruns[,] des bleus et des verts. 1885, La Presse, Montréal, 16 mai, p. 4.

(n.) Au nombre des pigeons exposés se trouveront : […] Tumblers, à courte face, amande, mâle et femelle. Tumblers, toute couleur fixe, mâle et femelle. 1895, La Minerve, Montréal, 21 août, p. [4].

(adj.) Que choisira-t-elle? Un manteau ou un costume ensemble? […] Les nuances amande, beige et blonde sont les couleurs favorites […], et un grand favori est le manteau noir en satin, crêpe ou Bengaline. 1925, Le Devoir, Montréal, 6 juin, p. 5 (annonce).

(adj.). Coton gaufré rayé [...]. Un beau tissu léger, bien pratique l’été pour vêtements sport, robes, vêtements d’enfants. Rayures turquoise [et] blanc, rose [et] blanc, bleu [et] blanc, amande [et] blanc [...]. 1962, La Presse, Montréal, 6 janvier, p. 10 (annonce).

(n.). Lave-vaisselle Kenmore de luxe avec minuterie à affichage. [...] Modèle à encastrer. 5 couleurs au choix. [...] Livré en amande avec les instructions [...]. 1981, Sears, Automne-hiver 1981, p. 646.

(adj.). Classeurs à tiroirs [...] glissant en douceur sur galets de nylon. [...] Fabriqués en acier émaillé de ton amande. 1986, Distribution aux consommateurs, Printemps-été 1986, p. 73.

(n.) Les maisons d’ouvriers de deuxième génération […] se trouvent majoritairement à l’extrémité ouest du chemin du Foulon et dans le noyau ouvrier à l’ouest de la côte de Sillery. Construites de 1875 à la fin du XIXe siècle, elles se caractérisent par : leur volume de deux étages; leur parement en bois; […] leurs parements de couleurs claires (blanc, crème, amande), à l’exception des parements en maçonnerie […]. 2013, ministère de la Culture et des Communications, Plan de conservation : site patrimonial de Sillery, p. 45.

Histoire

1Depuis 1895; d’après l’anglais burnt almond (v. Webster 1986; OED‑Suppl 1972, s.v. burnt). Cet emploi paraît sans lien direct avec amande broulé [sic] « amande rissolée dans du sucre, praline », relevé en Belgique (v. FEW amygdăla 24, 501b). 2Depuis 1885; d’après l’anglais almond (v. FunkC 1982, Random 1983 et WebsterW 1988).

Dernière révision : juin 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Amande. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/amande