Recherche avancée

ALLÈGE [alɛʒ]
n. f.

Rem.

Variantes graphiques : alègealégeallége.

  

Région. Appui, tablette d’une fenêtre.

2023, TLFQ, Allège de fenêtre [photo].

L’allège du châssis.

Rem.1. Relevé à l’ouest d’une ligne passant par Joliette et Saint-Hyacinthe; ailleurs, on dit surtout tablette. 2. Allège a aussi, comme en France, le sens technique de « petit mur placé sous la baie d’une fenêtre, moins épais que l’appui ou la tablette qu’il supporte ».

Peu de temps après son mariage, elle fut réveillée dans son lit par une forte odeur de fumée [...]. Ma tante restée seule, avec un enfant à la mamelle, fut sur le point d’étouffer : elle ouvrit une fenêtre donnant sur la rue et s’assit sur l’allége, appelant au secours, mais elle ne voyait personne : c’était vers minuit. 1854, J.-J. Girouard, dans Ranq 53, 1975, p. 25 (journal de famille).

Le soleil entre par les fenêtres grandes ouvertes, les petits grimpés sur les allèges sont ravis et battent des mains. 1880, extrait de Fadette, Journal d’Henriette Dessaulles 1874/1880, 1971, p. 292.

[...] il lui semblait qu’on mettait des briques bleues au lieu de briques rouges, et que les ouvriers posaient aux fenêtres des allèges de bois tandis qu’elles devaient être de pierre de taille [...]. 1898, N. Legendre, Annibal, p. 101.

Deux, trois guêpes à papier rôdent derrière la vitre dans un coin juste au-dessus de l’allège. Puis elles sont cinq, dix, douze. Je me penche pour mieux voir de près. C’est ça. C’est le commencement d’un nid. 1975, J.-P. Filion, Saint-André Avellin... le premier côté du monde, p. 93-94.

Par anal. Seuil de porte. (PPQ 45).

Histoire

Depuis 1854. Découle, par métonymie, du sens de « petit mur placé sous la baie d’une fenêtre, qui supporte l’appui », relevé en français depuis 1676 et bien attesté au Québec depuis la fin du XVIIIe s. dans des devis et des marchés de construction (v. FEW allĕviare 24, 331b). Allège est un déverbal de alléger (v. TLF). Pour l’orthographe et la prononciation du mot, v. allège1.

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Allège2. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/allege-0