Recherche avancée

AIGUISE-CRAYON [eɡizkʀɛjɔ̃]
n. m.

Rem.

1. Parfois écrit sans trait d’union dans les journaux. 2. Parfois au féminin à l’oral, comme c’est le cas pour bien des substantifs à initiale vocalique dans l’ensemble des variétés nord-américaines de français, de même qu’en français populaire (voir VézLang 436; voir aussi Histoire). 3. Le mot a parfois été critiqué au profit de taille-crayon (voir SPFCCorr‑2, chron. 48, p. 1; TremblConv 58; PoirNorm 50).

  

Taille-crayon.

Des aiguise-crayons. Aiguise-crayon électrique.

SYN. taille-crayon (de plus en plus utilisé).

 affile-crayon (vieilli ou rare); aiguisoir (moins courant).

Un aiguise-crayon sera donné gratuitement avec chaque achat. 1914, La Patrie, Montréal, 25 août, p. 10 (annonce).

Aiguise-crayons automatiques [/] Nous avons un grand assortiment à votre choix. 1918, Le Soleil, Québec, 9 mars, p. 15 (annonce).

Avec l’achat d’un des items plus haut mentionnés, vous recevrez « gratis » un joli aiguise crayon. 1959, Claire, vol. 3, no 12, p. 5 (annonce).

Manda : Elle est allée le voir avec un cadeau. Rose : Un cadeau? Manda : Oui, un aiguise-crayon. Le curé Groslot a toujours beaucoup de crayons sur son bureau, au presbytère… qu’il aiguise avec un vieux couteau. Elle avait remarqué ça. 1982, L. Proteau, Les placoteuses, p. 116.

Hier, ton directeur général et ton entraîneur nous informaient que tu serais en congé pendant deux jours parce que tu es fatigué physiquement et mentalement. Dans la salle de rédaction, il y a eu un silence. D’une seconde. Après, tout le monde avait une opinion. Même l’aiguise-crayon. 2009, L. Martin, La Tribune, Sherbrooke, 18 février, p. 10.

Loïc Apreda, 29 ans, n’a jamais suivi de cours de dessin, mais il a dessiné toute sa vie. Dès ses trois ans, son personnage préféré était une souris. Mais il aime aussi Kimali la girafe, George l’escargot et Bim le panda. Loïc inclut des objets réels dans ses dessins : une punaise, des grains de café ou un aiguise-crayon qui sert de boîte aux lettres. Rikiki interagit avec ces objets dans des images rigolotes. 2018, Le Soleil, Québec, 21 juillet, p. M50.

Par abrév. Aiguise n. m. ou f.

Passe-moi ton aiguise!

(Territoires du Nord-Ouest). Une mention spéciale [aux gagnants] de la maternelle de Nakasuk, ils gagnent tous deux des crayons de cire et une aiguise. 1988, L’Aquilon, Yellowknife, 15 avril, p. 6‑7.

[…] les détails infinis de mon existence mon crayon mon aiguise mon efface mes trombones mon bureau ma chaise mon travail de révision la radio joue c’est toute ma vie et je la connais sur le bout de mes doigts […]. 2004, M. Arsenault, Album de finissants, p. 127.

La chaise aux pattes inégales s’est tirée d’elle-même pour qu’il s’assise à son bureau. Depuis le baccalauréat, d’ailleurs, qu’il était pas sorti de Montréal. C’est tout son espace de travail, avec ses crayons, son aiguise, qui l’invitait à venir contempler devant le papier la superfluité de vivre. 2017, C. Bernard, La bête creuse, p. 48‑49.

Histoire

Depuis 1914. De aiguiser et crayon. Le mot est attesté aussi dans le français régional de la Haute-Bretagne (où il était un peu vieilli à la fin des années 1990), mais il n’y a peut-être aucun lien direct entre cet usage et celui qu’on relève au Québec (v. BlanchHBret); dans les deux cas, le mot dérive du verbe aiguiser « rendre pointu ou tranchant », lequel pouvait se dire autrefois en français aussi bien en parlant d’un objet de bois que d’un objet de métal (v. aiguiser, sous Hist.). Aiguise-crayon figure comme québécisme dans DepFranc, qui considère qu’il s’agit d’un nom masculin, qui peut « se tailler parfois une place au sein du genre féminin ». Aiguise, depuis 1977 (enq., FTLFQ).

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : décembre 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Aiguise-crayon. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 17 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/aiguise-crayon