Recherche avancée

AIGUISÉ, AIGUISÉE [eɡize]
part. adj.

1

Qui est taillé en pointe (en parlant d’un crayon, de sa mine).

L’insistance de mon ami m’attirant d’un côté, la chaleur tropicale de notre bonne ville me poussant de l’autre, je fis donc mon paquet, emballai mon appareil photographique, et mis dans mon gousset, non pas le précieux lorgnon de Mme de Girardin, que je n’ai pas le bonheur de posséder, mais un crayon bien aiguisé que je comptais mettre au service du Coin du feu. 1893, Muscadin, Muscadin aux eaux, Le Coin du feu, vol. 1, no 9, p. 275.

Avant-hier la tentation a été si forte que je n’ai pu y tenir, et, quelques instants après, muni d’une grande feuille de papier, un crayon artistiquement aiguisé à la main, j’errais pensif, à travers nos rues chauffées par un soleil de plomb, décidé à me faire imprimer. 1897, R. Mengeal, Le Soleil, Québec, 21 août, p. 3.

[…] il doit y être installé une table ou un pupitre à surface dure et unie, afin que l’électeur puisse y marquer son bulletin; et un crayon de mine noire convenable doit être fourni et tenu convenablement aiguisé durant tout le temps de la votation, pour l’usage des votants en marquant leurs bulletins. 1916, Gazette officielle du Québec, Québec, 18 mars, supplément, p. 812.

Tracer sur papier le crayon de mine aiguisé. 1o Position verticale; 2o Position horizontale. 1929, L’enseignement primaire, vol. 51, no 1, p. 43.

D’abord, une courte dictée aux élèves des trois divisions les plus avancées. C’était le test traditionnel; nous l’attendions, nos crayons bien aiguisés et nos cahiers grands ouverts. 1981, L. Allard, Mademoiselle Hortense, p. 105.

Nous sortîmes nos livres de lecture et, quand les manuels furent ouverts sur les pupitres, les crayons aiguisés, Mademoiselle frappa dans ses mains pour attirer notre attention. Pilou figea, un doigt dans le nez. 2000, Y. Paré, Les plus belles années, p. 34.

Nous avions à peine ouvert nos sacs d’école, nos crayons aiguisés sentaient bon, les cahiers attendaient d’être sagement remplis ligne par ligne, avec application, de nos lettres bien calligraphiées, « René jour avec son ballon ». Le frère directeur était venu entendre le frère Hermann, puis nous avait souhaité la bienvenue dans son école. 2006, D. Gagnon, Une enfance magogoise, p. 24.

2

Dont on a rendu la lame tranchante (en parlant d’un patin, de la carre d’un ski).

Rem.Au Québec comme en France, aiguisé, aiguisée se dit également d’une lame de couteau.

Patins! Patins! Patins! Polis, aiguisés, réparés et faits sur commande[.] 1881, La Minerve, Montréal, 22 décembre, p. [4] (annonce).

Il s’assied philosophiquement, se rase avec ses skis aiguisés, et commence à noter sur ses tablettes[.] 1938, Le Jour, Montréal, 29 janvier, p. 8 (chron. humor.).

L’ami André […] qui s’était donné une bonne publicité toute la semaine en plus de s’entraîner au Mont St-Anne [sic] et qui exhibait dimanche matin des skis aiguisés et cirés à la perfection n’a pu se classer mieux que 4e. 1974, L’Éclaireur-progrès, Saint-Georges-de-Beauce, 27 février, p. 79.

Une fois sur la patinoire, il m’a prise dans ses bras. […] Il s’est mis à danser sur la musique et je n’avais besoin de ne rien faire. Mes patins, bien aiguisés, suivaient parfaitement ses mouvements. 2015, S. Payette, Sous le vent, p. 236.

Dans bien des familles de Saint-Jean-sur-Richelieu et des environs, la saison hivernale rime avec le patinage sur la glace! Nombreuses sont les personnes qui profitent de la surface glacée de leur quartier avec leurs patins fraîchement aiguisés. 2021, Le Canada Français, Saint-Jean-sur-Richelieu, 18 février, p. C‑7.

3

(Dans des expressions). Ne pas être le crayon le mieux, le plus aiguisé de la boîte, le couteau le mieux, le plus aiguisé du tiroir, etc. : manquer de vivacité d’esprit, être niais, naïf.

Rem.1. La forme positive n’est pas attestée dans la documentation consultée. 2. On trouve certaines formes de l’expression dans la presse française, mais avec l’adjectif affûté plutôt qu’aiguisé (voir Histoire).

 ne pas être le pogo le plus dégelé de la boîte (s.v. pogo*).

Quant à Lily […], ce n’est pas le couteau le mieux aiguisé du tiroir. Elle sort avec un homme de 45 ans son aîné, William, incarné par Marc Messier. 2012, H. Dumas, La Presse, Montréal, 11 septembre, Arts, p. 3.

Il allait et venait, semblait n’avoir aucun objectif précis. Je le trouvais complètement insignifiant. Je ne suis peut-être pas le couteau le plus aiguisé du tiroir, mais je comprenais enfin à quel point mon intelligence était supérieure à la sienne malgré ses manigances. 2015, Cl. B.‑Turcotte, Demoiselles-cactus, p. 90.

[…] un cheval [/] c’est comme [un politicien] [/] ça a pas beaucoup de vocabulaire [/] et là je nomme [ce politicien] [/] juste parce que ça nous donne l’occasion [/] de citer trois autres régionalismes de la même famille [/] qui décrivent bien [ce politicien] [/] « C'est pas le crayon le plus aiguisé de la boîte » [/] « C'est pas lui qui a faite le trou dans’ pissette des brulots » [/] et [/] « C’est pas lui qui a mis le spring aux sauterelles »[.] 2016, F. Cloutier, Trouve-toi une vie, p. 119.

(Acadie). [L’acteur] n'a jamais été le crayon le mieux aiguisé de la boîte. Son humour de bas étage lui a peut-être permis d'atteindre une certaine notoriété, mais [son nouveau film] est la preuve qu’il n’a pas du tout évolué avec les années. 2020, P. Côté, Acadie Nouvelle (site Web), Caraquet/Moncton, chroniques, 22 mai.

Sans sombrer dans la mesquinerie, disons que l’histoire [d’une certaine série] se suit plus facilement que celle [d’une autre série]. J’ai commencé à la cinquième saison, sans avoir vu les quatre précédentes, et j’ai tout compris, même en n’étant pas la lime la plus aiguisée de la trousse de beauté. 2023, H. Dumas, La Presse+ (site Web), Montréal, Arts, 23 septembre, écran 4.

Histoire

Du verbe aiguiser.

1Depuis 1893. 2Depuis 1867 (Le Pays, Montréal, 10 janvier, p. [1] : Patins aiguisés et renouvellés [sic]). 3Depuis 2010 (dans Twitter, @joanieduquette, 22 juillet : Cherche des expressions pour des gens « pas vites »… « Ce n’est pas le couteau le plus aiguisé du tiroir »… Suggestions?!). D’après l’anglais (not) the sharpest knife in the drawer, de même sens, expression construite à partir de la locution superlative anglaise sharpest  in the –, attestée depuis 1974 et qu’on définit par : « […] in negative contexts […], indicating that a person is not very intelligent or perceptive, esp. in comparison to others. » (OED (en ligne) 2023‑10, s.v. sharp adjective & noun1, qui présente une attestation de not the sharpest knife in the drawer datée de 1990). Depuis la fin des années 2000, on trouve dans la presse française différentes formes de l’expression, le plus souvent avec l’adjectif affûté, plus rarement avec aiguisé; l’expression s’y applique parfois à des objets, concrets ou abstraits, plutôt qu’à des personnes, emploi qui n’a pas été relevé au Québec (v. p. ex. Ph. Guedj, Le Point (site Web), Paris, Le Point Pop, 12 janvier 2022 : Scream 5 n’est certainement pas le couteau le plus affûté de la réserve […].). Les formes avec crayon n’ont pas été relevées dans la presse française consultée.

 aiguiser; aiguiseur, aiguiseuse.

Dernière révision : janvier 2024
Trésor de la langue française au Québec. (2024). Aiguisé, aiguisée. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 20 février 2024.
https://www.dhfq.org/article/aiguise-aiguisee