Recherche avancée

AGRESSIF, AGRESSIVE [aɡʀɛsif, aɡʀɛsiv]
adj.

  

(Emploi critiqué). Qui fait preuve d’initiative, de dynamisme dans son activité, qui manifeste la volonté de l’emporter sur ses concurrents, ses rivaux.

Un joueur, un vendeur agressif. Une équipe agressive. Une politique de vente agressive.

Rem. Emploi connu en français de France, mais qui paraît limité au vocabulaire des affaires, du commerce (p. ex. dans vendeur, démarcheur agressif, politique commerciale agressive).

Nos prévisions se sont réalisées samedi dernier. Le Cornwall a été un terrible adversaire [d’un match de crosse] pour le Shamrock. Celui‑ci a éprouvé la plus grosse surprise qu’il soit possible d’imaginer. En effet, le Cornwall aurait remporté la victoire si les joueurs de sa ligne d’attaque avaient été plus agressifs, durant la huitième partie, au lieu de se masser dans les buts pour empêcher le Shamrock d’égaler le score. 1902, Le Soleil, Québec, 17 juin, p. 3.

La foule d’amateurs de tennis [...] ont applaudi en plus d’une circonstance les beaux coups exécutés par les deux joueurs. Faubert s’est complètement découragé dans le set final. On aurait dit que le repos de quelques minutes lui avait enlevé complètement ses moyens. Ce n’était plus le même joueur, agressif, et combatif, des sets précédents. 1930, Le Devoir, Montréal, 18 septembre, p. 9.

La Commission canadienne des droits de la personne veut devenir un organisme de surveillance plus agressif [...]. [Le commissaire] prévoit agir sur un front plus large, attribuer à la commission un rôle d’enquête nettement plus actif, prendre des initiatives [...]. 1988, La Presse, Montréal, 13 avril, p. B1.

Sur les lignes ouvertes, les amateurs [de hockey] ne lésinent plus. L’opinion a carrément changé en quelques semaines. [...] Les supporteurs des Nordiques veulent voir une équipe agressive, capable de gagner sa part de victoires. 1989, La Presse, Montréal, 9 janvier, sports, p. 2.

Histoire

Depuis 1902. Anglicisme sémantique, d’après l’anglais nord‑américain aggressive « self‑assertive, energetic, enterprising » (v. OED-Suppl 1972 et Webster 1986). En France, cet anglicisme (d’emploi plus restreint, v. Rem.) a pénétré dans la langue vers 1960 (v. ReyDAngl3, Lexis 1979, Robert 1985). 

Dernière révision : septembre 2021
Trésor de la langue française au Québec. (2021). Agressif, agressive. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 13 juin 2024.
https://www.dhfq.org/article/agressif-agressive