Recherche avancée

ACHIGAN [aʃiɡɑ̃]
n. m.

Rem.

Variante graphique : (au XVIIe s.) atchigan.

  

Poisson d’eau douce indigène de l’est de l’Amérique du Nord (fam. des centrarchidés) apparenté au crapet, dont il se distingue par sa forme allongée, réputé auprès des pêcheurs pour sa voracité et sa combativité. Vieilli(D’après la couleur du poisson, qui peut varier selon l’âge, l’habitat).

Achigan noir, achigan vert.

(Surtout dans la langue spécialisée). Achigan à petite bouche (Micropterus dolomieui); achigan à grande bouche (Micropterus salmoides); vieilliachigan de roche : crapet de roche.

2022, TLFQ, Achigan à petite bouche [photo].

Rem.1. Ces trois espèces ont été introduites en Europe vers la fin du XIXe s., en particulier en France, où elles sont respectivement connues sous les noms de perche noire (ou truitée), black‑bass et bass de roche. 2. Achigan figure dans un bon nombre de noms de lacs et de cours d’eau situés dans la partie ouest du Québec, à partir de Montréal (voir RTQ 1987).

Au printemps, si-tost que les neiges sont fonduës, elle [la rivière] est pleine de poissons dorés, les carpes les suivent, l’achigen [sic] vient apres; c’est un poisson plat, & long d’un demy pied, d’un goust tres excellent [...]. 1656, The Jesuit Relations and Allied Documents, 1899, vol. 42, p. 70.

Pendant que la perche erre dans de grandes herbes, espèces de forêts sous-marines [...], l’achigan se blottira sous une roche concave, de couleur sombre, sur laquelle son corps ne saurait faire tache. Tapis [sic] dans l’ombre, il guette une proie imprudente qui vient se jouer dans les eaux éclairées, où il a accès d’un seul bond. 1876, A. N. Montpetit, L’Opinion publique, Montréal, 22 juin, p. 294.

Peu de poissons ont la réputation du maskinongé pour le plaisir et l’excitation que donne sa pêche, dans bon nombre de nos lacs. On peut en dire autant de l’achigan, poisson qui a des affinités avec le bar. Il est très estimé et très recherché; c’est une véritable jouissance pour les sportsmen du Canada et des États-Unis quand ils peuvent faire une partie de pêche à l’achigan. 1900, A. Buies, Les poissons et les animaux à fourrure du Canada, p. 61.

L’achigan a tellement de force et de vitalité qu’il n’est réellement capturé que quand il repose dans le fond de l’embarcation; même s’il a lutté, fait des courses furibondes et sauté en dehors de l’eau, il n’est jamais complètement épuisé et il a toujours un dernier sursaut d’énergie. Il est alors toujours bon de tenir l’achigan éloigné de l’embarcation, de l’épuiser graduellement en gardant une tension constante et en tenant le bout fin de la canne bien bas afin de ne pas lui donner la chance de faire de trop longues courses, de multiplier ses sauts et même cracher l’appât ou le leurre. 1966, M. Chamberland, La pêche au Québec, p. 250‑251.

Abel Dumoutier, marchand des Trois-Rivières, venait de faire un très bon coup dans les fourrures. Cela se vit à ce qu’il entendait à tout prix ce soir-là traiter deux amis en les régalant d’un achigan, ce poisson à chair tendre et rare que l’on ne pêche que sous nos cieux. 1994, J. Marcel, Des nouvelles de Nouvelle-France, p. 20.

Par anal., en parlant d’autres poissons apparentés par la forme). Vieilliou rareAchigan ou achigan blanc : nom donné au malachigan.

 Vieilliou rare(surtout dans la langue spécialisée). Achigan ou achigan de mer : nom donné au bar, en partic. au bar rayé (Morone saxatilis).

À vendre, [...] 300 Quarts de hareng de la rive nord et des îles de la Magdeleine, [...] 50 d[it]o. Achigan de mer, reçu récemment, et particulièrement recommandé aux familles comme article supérieur [...]. 1833, La Minerve, Montréal, 12 septembre, p. [3] (annonce).

Fig. (Par allusion à la combativité du poisson).

[...] mon amour [.../] à cause de toi [/] mon courage est un sapin toujours vert [/] et j’ai du chiendent d’achigan plein l’âme [...]. 1970, G. Miron, L’homme rapaillé, p. 38.

 (Variantes). Vieilliou région.Archigan. (PoirPêche, s.v. achigan).

 (Hapax). Ouchigan.

Les Poissons qui se trouvent dans les petits lacs & les petites rivieres, sont Brochets, Carpes de plusieurs sortes; Perches, Braimes, petites Truites, Poissons dorez, Ouchigans, une autre sorte de Poisson plat qui n’a point de nom François, non plus que le precedent [...]. 1664, P. Boucher, Histoire veritable et naturelle, p. 78‑79.

Histoire

Depuis 1656 (sous la forme achigen; peut-être dès 1645, comme nom d’un Autochtone fréquentant la mission de Sillery, v. L.‑P. Hébert (éd.), Le registre de Sillery (1638‑1690), 1994, p. 130). Mot d’origine algonquienne attesté dans diverses langues étroitement apparentées et parlées par des nations du groupe anichinabé (ou anishinaabé) de la région des Grands Lacs et de l’Outaouais, notamment dans les langues algonquine et ojibwée (l’anishinaabemowin) : en algonquin, a été relevé à la fin du XVIIe s. sous les formes achigan et achikan (d’après FarNF 834), puis à la fin du XIXe s. et au XXe s. sous les formes acigan et atshigan (v. CuoqAlg et CoutAlg 25); en ojibwé, a été relevé à la fin du XIXe s. et au XXe s. sous la forme ashigan pour désigner l’achigan, en particulier l’achigan à grande bouche (v. Baraga et CDMO). On a prétendu que, dans ces langues, le mot signifiait « poisson vaillant » (v. Montpetit, Les poissons d’eau douce du Canada, 1897, p. 91, qui s’appuie sur une explication du père Lacombe; cette donnée est reprise dans GPFC et RC-Can 3, puis dans TLF), ou « celui qui se débat, qui lutte, qui secoue la ligne » (v. Montpetit, ibid., p. 100; donnée reprise dans Dagenais1‑2, Bélisle3 et Robert 1985), mais les données historiques disponibles ne permettent pas de confirmer ces interprétations étymologiques. Les noms spécifiques achigan à grande bouche, achigan à petite bouche et achigan de roche ont été construits d’après leurs équivalents anglais nord-américains large-mouthed bass, smallmouthed bass et rock bass (v. Mathews, s.v. large et small, et Webster 1986, s.v. largemouth black bass, smallmouth black bass et rock bass). Achigan ou achigan blanc « malachigan », depuis 1897 (v. Montpetit, ibid., p. 158); achigan ou achigan de mer « bar », depuis 1833. Le mot achigan est passé en anglais canadien, mais il y est sans doute inusité de nos jours (v. DictCan).

Dernière révision : septembre 2021
Trésor de la langue française au Québec. (2021). Achigan. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/achigan