Recherche avancée

ACHALANDÉ, ACHALANDÉE [aʃalɑ̃de]
adj.

1

Qui est très fréquenté, très passant (en parlant d’un endroit), qui est très couru (en parlant d’une activité, d’un événement); où il y a affluence, où il règne une grande activité (en parlant d’un lieu, d’un moment).

2022, TLFQ, Rue achalandée [vidéo].

Magasin, centre d’achats achalandé. Rue, route achalandée. Journée, période achalandée.

Rem.Le sens plus restreint de « qui a une clientèle bien établie, qui a beaucoup d’habitués (en parlant d’un commerce) » est également attesté, mais, comme en France, il n’est plus guère usité de nos jours (voir Histoire).

[…] la situation est très-avantageuse et très-bien connue comme étant une des meilleures et des plus anciennes comme magasins d’épiceries. Cet établissement sera loué avec ou sans le magasin nouveau situé sur la rue des Commissaires […]. Les avantages seraient considérable [sic] pour une personne qui voudrait poursuivre le même commerce, vu que la place est très-achalandée, et que le propriétaire disposerait du fond qu’il possède en ce moment, qui est très-considérable, à des conditions très-avantageuse [sic]. 1836, La Minerve, Montréal, 18 avril, p. [4] (annonce).

Tout le monde s’accorde à dire que le chemin de fer du gouvernement de Montréal à Ottawa est une des lignes les mieux administrées du Canada. Quoiqu’il ne soit en opération que depuis un temps relativement court, l’énergie et l’intelligence de l’hon. M. Joly […] en ont déjà fait une des artères les mieux achalandées du notre système de voies ferrées. 1879, La Patrie, Montréal, 11 juin, p. [2].

Les directeurs du club des Patineurs de Québec se proposent d’agrémenter la saison par une série d’amusements : concours, jeux athlétiques, bal, et le reste. Le pavillon sera ouvert au public ce soir, et ensuite tous les mercredi [sic] soir s’il y a encouragement. […] Espérons que ces agréables soirées seront bien achalandées. 1882, L’Électeur, Québec, 20 décembre, p. [2].

Cour du Magistrat. – Pour une cour achalandée, voilà une cour achalandée. C’est à la douzaine que M. le Magistrat […], prononce de ce temps‑ci les mots sacramentels « Une piastre ou 8 jours, $ 5, ou 15 jours. » Va sans dire que les délinquants sont surtout fournis par la classe malheureusement trop nombreuse des disciples de Bacchus. 1885, Le Sorelois, 6 octobre, p. [3].

Dans un village de la rive sud des plus coquets et des plus achalandés durant la saison du farniente tant à cause de son site pittoresque que par les charmes qu’on y goûte, tout est possible, tout est possible. 1901, Les Débats, Montréal, 6 janvier, p. 2.

Le village de Sainte‑Adèle [...] est situé sur un plateau entouré de montagnes où pointent les épinettes et les bouleaux, où méditent les sapins à côté des érables touffus et un peu trop canadiens-français. Un lac, comme je l’ai dit tantôt, sommeille au milieu du paradis. On peut y parvenir par deux routes fort escarpées : l’une au nord et l’autre au sud. Cette dernière, étant la moins achalandée, est de beaucoup la plus belle et la plus poétique [...]. 1936, Cl.‑H. Grignon, Précisions sur ‘Un homme et son péché’, p. 39.

On fête la Sainte Catherine [titre] – […] Des amusements variés étaient au programme : une pêche achalandée, un coq à l’âne dirigé par M. Deschênes, quelques tours de bingo, par M. Jean St‑Laurent. 1959, Le Progrès du Golfe, Rimouski, 4 décembre, p. 34.

À ce moment-là, mon père tenait un restaurant, alors on se tenait surtout dans la ruelle parce que, dans le fond, la rue était trop achalandée, alors le seul espace qui nous restait, c’était d’aller dans la ruelle. 1964 env., Montréal, AFEUL, P. Perrault 1224 (âge de l’informateur : n. d.).

Le va‑et‑vient des passagers et des véhicules créait une activité bourdonnante à l’arrivée de chaque traversier et la place Champlain devenait un faubourg très achalandé, notamment aux heures d’affluence, le matin, le midi et le soir. 1983, R. Bruneau, La petite histoire de la traverse de Lévis, p. 61.

Ces marchés attirent généralement plus de gens le dimanche [...]. Les samedis, surtout ceux précédant des événements spéciaux comme la Fête des mères, Pâques, la Saint‑Valentin, par exemple, sont aussi « fort achalandés ». 1988, La Presse, Montréal, 5 mars, p. D1.

C’était le temps du festival et des centaines de personnes allaient et venaient à quelques pas de moi. Des mélodies provenant de tous les côtés à la fois se croisaient dans l’air et donnaient à la cité un air de fête foraine. J’ai choisi l’endroit le plus achalandé. 2009, C. Vallières, J’attendais que tu oses un geste, p. 80.

2

Par ext. (En parlant d’un domaine d’étude, d’une carrière, d’une discipline, etc.). Qui est choisi par beaucoup de gens, qui est populaire.

Dans notre pays, l’industrie n’a subi jusqu’aujourd’hui que de faibles développements; les carrières industrielles sont donc peu achalandées, et pour cause; d’abord l’espèce d’éducation qu’on distribue généralement dans nos collèges supérieurs est loin de pousser la jeunesse dans cette direction […]. 1861, La Minerve, Montréal, 9 février, p. [2].

Et si votre choix allait vous mener vers une carrière déjà encombrée? C’est un risque à prendre, après avoir analysé l’information disponible. Évidemment le chômage est une dure réalité du système. Il en existe même déjà dans certaines disciplines scientifiques. Par contre, des sphères peu achalandées aujourd’hui peuvent devenir bientôt saturées par suite de la publicité qu’elles recevront. 1971, Québec Science, vol. 9, no 6, p. 1.

Actuellement onze moniteurs travaillent au terrain de jeux de Gentilly. La natation est l’une des disciplines les plus achalandées pendant l’été et plusieurs cours sont dispensés tant aux enfants qu’aux adultes. 1973, Le Nouvelliste, Trois‑Rivières, 7 juillet, p. 31.

Des médecins du Québec, 4,086 ont obtenu leur diplôme de l’Université Laval, 3,832 à Montréal, 1,446 à McGill et 484 à Sherbrooke. La psychiatrie est la discipline la plus achalandée avec 742 spécialistes. 1981, Le Devoir, Montréal, 18 février, p. 16.

La programmation de la Télé‑université est très vaste. Certains domaines d’études sont toutefois plus courus et plus achalandés. « Plus de 50 % des étudiants ont demandé leur admission à des programmes de la grande famille disciplinaire des sciences de la gestion, dont le management, le marketing, la finance, la comptabilité, les relations de travail, la gestion des ressources humaines. » 2008, Le Devoir, Montréal, 5 janvier, p. F7.

En raison de la popularité de cette formation [en éducation spécialisée], la plus achalandée des programmes techniques offerts par le Cégep [de Beauce-Appalaches], de nombreuses demandes [d’admission] doivent être refusées chaque année. 2014, Beauce Média, Sainte‑Marie, 29 janvier, p. 14.

3

Par méton. du sens 1, Vieilli(En parlant du programme d’un spectacle, de la programmation d’un événement). Qui est bien rempli, riche.

Ces deux hommes sont toujours des rivaux acharnés [à la lutte] et l’Américain n’a jamais accepté comme concluantes les défaites que Tremblay lui a administrées. Le programme de mercredi soir est donc bien achalandé et s[e]ra sûrement la grande attraction de la semaine. 1914, Le Devoir, Montréal, 12 octobre, p. 4.

Le programme achalandé qu’avait préparé la direction n’a pas été exécuté au grand complet à cause de la pluie qui tomba vers les 7 heures, mais il y eut assez d’épreuves [de course] pour satisfaire tous les amateurs. 1929, Le Droit, Ottawa, 2 juillet, p. 6.

Au Gayety [/] Une revue des plus amusantes avec du burlesque [titre]. […/] Et cela agrémente un programme qui en soi est très achalandé; surtout avec la fille au champagne, « Tirza », qui se donne une [t]ruculente douche devant nous, tout en se regardant dans son miroir, puis nous donne ensuite une élégante danse arachnéenne dans un costume du dernier aloi. 1944, La Patrie, Montréal, 14 mars, p. 15.

Programme peu achalandé ce soir… Seulement deux finales [d’athlétisme] et quelques épreuves préliminaires seront présentées… 1980, La Tribune, Sherbrooke, 13 juin, p. C2.

Histoire

De achalander.

1 Depuis 1836; cp. le sens voisin de « où le public est nombreux », dans la langue littéraire en France (une réunion achalandée, v. Robert 1985). Découle de achalandé « qui a une clientèle bien établie, qui a beaucoup d’habitués » (p. ex. dans commerce achalandé, bibliothèque achalandée, avenue commerciale achalandée), attesté en français depuis le XIVe s. et relevé dans la documentation relative à la Nouvelle‑France dès 1732 : Il auroit pû lui seul fournir de cheveux le Perruquier de Paris le plus achalandé. C’étoit la terreur du Canada (A.‑R. Lesage, Les Avantures de Monsieur Robert Chevalier, dit De Beauchêne, t. 1, p. 8). Cet emploi est considéré comme vieux, classique ou littéraire par la plupart des dictionnaires actuels (v. FEW calēre 2, 83b, GLLF, TLF s.v. achalander, et RobMéth 1982). 2 Depuis 1861. 3Depuis 1914.

Dernière révision : septembre 2021
Pour poursuivre votre exploration du mot achalandé, visionnez notre capsule vidéo Dis-moi pas!?.
Trésor de la langue française au Québec. (2021). Achalandé, achalandée. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 6 décembre 2023.
https://www.dhfq.org/article/achalande-achalandee