Recherche avancée

ACCORDANT, ACCORDANTE [akɔʀdɑ̃, akɔʀdɑ̃t]
adj.

  

Vieilliou région.Qui s’accorde facilement avec autrui, avec qui il est facile de s’entendre.

Être bien accordant.

(Acadie). L’Hôpital vétérinaire de la Péninsule [acadienne] souhaite maintenant trouver une nouvelle famille à Two. « On cherche une famille, mais on va être exigeant avec eux. On ne veut pas qu’il aille dehors, il doit être un chat de maison. Il est bien accordant, mais un peu indépendant. Mais on le comprend » […]. 2013, D. Caron, L’Acadie Nouvelle, Caraquet, 25 février, p. 6.

Histoire

Depuis 1903 (BPFC 2/1, p. 23). Hérité de France; a eu cours en français du XIIIe au XVIe s. et a été relevé en manceau à la fin du XIXe (v. Godefroy et GodCompl, s.v. acordant, Huguet et DottMaine 14). De s’accorder « être, se mettre d’accord, en harmonie (en parlant de qqn) », attesté en français depuis le XIIe s. (v. TLF).

Dernière révision : octobre 2022
Trésor de la langue française au Québec. (2022). Accordant, accordante. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 15 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/accordant-accordante